Stan-Smith-joue-tennis

Stan Smith, multiple vainqueur de la coupe Davis

On connait les désormais célèbres chaussures de la marque aux trois bandes – Adidas – qui portent son nom, mais derrière le modèle Stan Smith, se cache un des joueurs de tennis le plus doué de sa génération et l’un des plus titrés pour l’époque.

Stan Smith, sept fois vainqueur de la coupe Davis

Du talent il en avait l’américain né en Californie un jour de décembre 1946. En 2005, des journalistes américains de Tennis Magazine ont élu Stan Smith au 35° rang des « quarante plus grands champions de tennis de ces quarante dernières années ». Mais c’était également un exemple sur et en dehors du terrain. Sa gentillesse et son humilité furent d’ailleurs soulignées lorsqu’il reçu en 1972 le trophée du fair-play de l’UNESCO. Rien que ça.

Numéro 1 mondial en 1972, il gagna deux tournois du Grand Chelem (US Open et Wimbledon) et remporta sept fois la coupe Davis avec l’équipe US. Victoires dont il était très largement contributeur. « Gentleman Stan », comme il fut surnommé à l’époque, était connu pour son service fulgurant, l’un des plus puissants de l’époque. Excellent joueur de double, il remporta également l’Open d’Australie et quatre US Open avec son coéquipier Bob Lutz.

Le best-seller des sneakers

chaussure-de-sport-blanche-adidas

Les Stan Smith signées Pharell Williams

Il existe plusieurs façon de porter une Stan Smith. Casual, chic décontracté, sporty…les occasions ne manquent pas pour ses afficionados qui profitent il est vrai d’une gamme toujours plus large. Classique en blanc avec renfort en vert, la Stan Smith accueille également des motifs colorés et se prête volontiers aux expériences créatives des stylistes ou people fashionista, à l’instar du célèbre Pharell Williams dont l’image iconique de la musique est associée à cette autre icône de la mode.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

You may use these HTML tags and attributes:
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>